COMMUNIQUÉ DE PRESSE: annonce des priorités Chaudière-Appalaches et premier appel à projet

Dossier spécial: Fonds d'appui au rayonnement des régions Chaudière-Appalaches (FARR)

PRIORITÉS RÉGIONALES 2017-2021  C'est au terme d'un processus de concertation des MRC et des partenaires régionaux que les élus ont déterminé les priorités régionales qui seront éligible à un financement du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), en Chaudière-Appalaches.  

Ces priorités se regroupent autour de cinq thèmes centraux :

  • Environnement, forêt, bioalimentaire

  • Transport

  • Tourisme et culture

  • Économie, main-d’œuvre et immigration

  • Qualité de vie, services de proximité, développement des communautés

APPEL À PROJET 2017-2021  

Un premier appel à projets lancé le 20 septembre 2017.  

Le premier appel de projets porte  sur les thèmes suivants : l’environnement, forêt et bioalimentaire; le tourisme et la culture ainsi que sur la qualité de vie des services de proximité et le développement des communautés.

Les objectifs sont, de façons plus spécifiques, de :

  • Maximiser les retombées de la forêt dans les communautés avec une perspective de développement durable

  • Favoriser le développement viable du territoire et de ses ressources naturelles

  • Faire du tourisme un moteur économique de développement des communautés en Chaudière-Appalaches

  • Favoriser des milieux de vie attractifs et dynamiques où les citoyens peuvent s'épanouir

Les projets qui ne sont pas directement liés à ces objectifs, mais qui cadrent avec les autres priorités régionales pourront également être admissibles s’ils sont jugés prioritaires et urgents par le comité de sélection, composé d’élus.

  

Pour déposer un projet: 

Consultez la section "Chaudière-Appalaches", sur le site du MAMOT pour avoir accès au
-formulaire de dépôt de projet
-grille d'analyse 
-cadre de gestion du FARR

M. Hervé Blais, président de la TREMCA, lance un premier appel de projet dans le cadre du FARR

MM. Mario Caron, directeur général de la MRC de La Nouvelle-Beauce, Luc Leclerc, directeur général de la MRC des Etchemins,  Jean-Guy Desrosiers, préfet de la MRC de Montmagny, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Hervé Blais, préfet de la MRC de Bellechasse, René Laverdière, maire de Saint-Adalbert et préfet suppléant de la MRC de l'Islet, Claude Morin, maire de Saint-Georges et Russel O’Farrell, directeur du bureau de comté de la ministre responsable de la région, Mme Dominique Vien.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Fonds d’appui au rayonnement des régions

La Chaudière-Appalaches demande l’équité avec Québec et Montréal

Montmagny, le 15 septembre 2017 – La Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) dénonce le traitement inéquitable dont font preuve les régions du Québec dans l’attribution et la gestion des fonds régionaux et demande au gouvernement du Québec une approche similaire à ce que ce dernier a consenti aux régions de Québec et Montréal.

Dossier spécial: 3e lien

CONFÉRENCE DE PRESSE 8 JUIN 2017

M. Hervé Blais, président de la TREMCA, préfet de Bellechasse et maire de St-Damien et M. Lehouillier, maire de la ville de Lévis

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉTUDE SUR LES COÛTS DE LA CONGESTION : DES ÉVIDENCES CONFIRMÉES

Parallèlement, la TREMCA fait connaître ses attentes quant au mandat et aux travaux du Bureau de projet sur le troisième lien

Lévis, le 8 juin 2017 (voir PDF) 

La Table régionale des élus municipaux de la Chaudière- Appalaches (TREMCA) rend publique aujourd’hui l’étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) en collaboration avec WSP. L’étude nous apprend que la capacité maximale du réseau routier à l’entrée des ponts est atteinte aux heures de pointe depuis au moins 2011 et que la situation ne fera que s’amplifier au cours des prochaines années (...)

La Table régionale des élus municipaux de la Chaudière- Appalaches (TREMCA) rend publique aujourd’hui l’étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) en collaboration avec WSP. L’étude nous apprend que la capacité maximale du réseau routier à l’entrée des ponts est atteinte aux heures de pointe depuis au moins 2011 et que la situation ne fera que s’amplifier au cours des prochaines années (...)

DEMANDE AU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC BUREAU DE PROJET DU TROISIÈME LIEN Résolution 2017-06-03 

ATTENDU l’importance stratégique que revêt, pour la région de la Chaudière-Appalaches, ses municipalités, ses entreprises et sa population, le projet d’aménagement d’un troisième lien routier inter rives entre Québec et Lévis;

ATTENDU le mandat d’étude qui a été confié par la TREMCA à la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) pour documenter en ce sens les impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier inter rives entre Québec et Lévis; 

(...) voir PDF

Sommaire exécutif: Rapport final

Sommaire: Étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis (Juin 2017)

Présentation du rapport (PowerPoint)

Présentation des faits marquants : Étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis (Juin 2017)

Présentation des faits marquants : Étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis (Juin 2017)

Rapport final: Étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis 

Étude d’impacts économiques liés à la congestion routière et à l’aménagement d’un troisième lien routier interrives entre Québec et Lévis (Juin 2017) -63 pages-